Comment renégocier ou faire racheter son prêt immobilier ?

Comment renégocier ou faire racheter son prêt immobilier ?

Le rachat de prêt immobilier ou sa renégociation permet dans certains cas de réaliser des économies importantes. L’objectif est de profiter d’un taux d’intérêt plus attractif que le taux en vigueur au moment de la souscription. Pour cela, soit on décide de faire racheter son prêt auprès d’une banque concurrente, soit on renégocie son prêt en restant auprès de la même banque. Les deux opérations n’ont pas le même coût, c’est pour cela qu’il est essentiel de prendre en compte un maximum de paramètres comme l’écart de points entre les taux d’intérêt ou encore la somme restante à rembourser. On vous donne les clés pour savoir comment renégocier ou faire racheter son prêt immobilier.

Dans quel cas est-il intéressant de renégocier son prêt immobilier ?

Le climat économique et le secteur bancaire semblent favorables et vous décidez d’aborder la question du rachat de prêt ou de sa renégociation. Il y a cependant des facteurs importants dont il faut tenir compte pour savoir si l’opération est rentable.
Lorsque l’on contracte un prêt immobilier, les mensualités sont décomposées en deux éléments: les intérêts de la banque et le capital emprunté. Les intérêts représentent la plus petite part de la mensualité et par conséquent, il y a davantage d’intérêts à payer au début du remboursement que vers la fin.
Règle importante donc, avoir assez d’argent en attente d’être remboursé: plus la somme est élevée, plus la renégociation peut s’avérer rentable. Il ne faut pas chercher à renégocier trop tôt, mais pas non plus trop tard. Car vers la fin du prêt, il n’y aura presque pas ou plus d’intérêts à payer. Contracter un autre prêt n’est donc pas rentable. En général, il est conseillé de faire la démarche pendant la première moitié de la durée de remboursement totale.
Il faut également s’intéresser aux taux d’intérêts pratiqués. Demander une renégociation ou un rachat n’est pas rentable s’il n’y pas au minimum 1 point d’écart entre le taux d’intérêt appliqué à votre crédit et le taux pratiqué par les banques actuellement.
Le monde de la finance se diversifie de plus en plus. L'émergence des banques en ligne a renforcé la concurrence dans le secteur et certaines proposent désormais des taux d’intérêts bien plus compétitifs que les banques traditionnelles. Les caractéristiques légales du crédit proposé par une banque en ligne sont identiques à celles du crédit en banque classique. Cependant, tout étant dématérialisé, les démarches sont plus simples et plus rapides. Cela peut valoir le coup. Pour plus d’informations, cliquez ici .

Faire racheter son prêt ou le renégocier : quel est le plus intéressant ?

Après avoir identifié le bon moment pour modifier son crédit, comment choisir entre renégociation et rachat de prêt ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?
Il faut savoir que peu importe s’il s’agit d’un rachat de prêt ou d’une renégociation, des frais sont à prendre en compte :
- Les frais de remboursement anticipé : ils sont limités à 6 mois d’intérêts, à 3% du montant restant dû maximum. En début de crédit, cela peut représenter un somme d’argent très importante;
- L’assurance crédit immobilier du nouveau prêt, pour couvrir l’emprunteur auprès de la banque en cas de manquement au paiement des mensualités de remboursement.

  • Le rachat de crédit immobilier :

    Le rachat de crédit implique un allongement de la durée de remboursement. Il s’agit de se renseigner auprès d’une banque concurrente pour savoir s’il est possible de bénéficier d’un taux d’intérêt plus intéressant que celui pratiqué par la banque où le prêt a été souscrit au départ. C’est un nouveau contrat, donc l’inconvénient premier du rachat de crédit concerne les frais d’ouverture de dossier qui seront particulièrement élevés et difficilement négociables. De plus, s’inscrire auprès d’une nouvelle banque implique une ouverture de compte. Cependant, la banque concurrente proposera certainement un taux d’intérêt bien plus attractif que la banque auprès de laquelle a été souscrit le prêt dans le passé. S’il est très avantageux, il peut compenser les frais de dossiers élevés et représenter un gain rentable. La banque est également susceptible de faire un geste commercial puisque l’emprunteur représente un nouveau client potentiellement fidèle sur le long terme.

  • La renégociation :

    L’avantage de la renégociation, c’est qu’il n’y a pas ou peu de frais de dossiers. Cependant, le nouveau taux d’intérêt sera surement moins intéressant et il ne sera pas rentable de renégocier son crédit. Il vaut quand même la peine de discuter avec son banquier pour obtenir une réduction. Le changement de banque est coûteux pour l’emprunteur. C’est un argument fort qui sera utilisé par la banque pour refuser de négocier un nouveau taux d’intérêt. C’est pour cela qu’avant de demander une renégociation il est essentiel d’avoir d’abord obtenu le maximum d’offres de rachats de la part de banques concurrentes. Et ainsi faire pression sur la banque, qui risque de perdre un client.

Dans tous les cas, l’emprunteur doit étudier toutes les options qui s’offrent à lui, le rachat de crédit immobilier comme la renégociation. Autre point important à ne pas négliger : l’assurance de prêt. Mieux vaut en choisir une moins cher en cas de rachat puisqu’il s’agit d’un nouveau contrat, afin de maximiser ses gains. Il ne faut pas hésiter à simuler les deux opérations pour savoir si le moment est bien choisi et quelle est la meilleure option.